Jim Tiley, artiste invité, Toronto

Né à Londres, en 1933, Jim Tiley a été formé à la Harrow School of Art et au Collège royal des arts (Londres). Il s'est spécialisé en gravure. Parallèlement à sa carrière d'artiste commencée en 1957, il poursuit une carrière d'enseignant à l'Ontario College of Art de 1961 à sa retraite en 1999 ; il y dirigera le Département d'art expérimental. À partir de 1977, il signe des critiques pour des revues comme Artmagazine, Vanguard, Workseen, Artword. Jim Tiley est une figure dominante de l'art moderne au Canada. Il a présenté ses productions à l'occasion d'une trentaine d'expositions individuelles organisées principalement en Ontario et à l'occasion d'expositions collectives qui l'ont fait connaître hors du Canada, notamment en France et aux États-Unis. Certaines de ses oeuvres font partie de collections publiques et privées prestigieuses. Jim Tiley est représenté par la galerie Han Art contemporain à Montréal.

Avila, Acrylique et gesso sur toile

PERSPECTIVES DE CRÉATION

Au cours des années 70 et 80, Jim Tiley a achevé une suite de peintures qu'il a regroupées sous le titre Canon Series. Il a repris le même thème entre 1995 et 2000. Les oeuvres produites au cours de cette période font partie de la Canon Epilogue Series. L'ensemble de la production Canon Series, qui couvre donc quelque trente années, pourrait être décrit comme relevant d'un minimalisme formel. En fait, les tableaux tirent leur inspiration de la forme musicale du canon, forme longtemps associée à la musique baroque européenne et en particulier à certaines compositions de J. S. Bach. Dans leur version révisée, ces peintures font référence à un langage musical plus contemporain, celui de compositeurs comme Phillip Glass ou Krzyztof Penderecki avec leurs rythmes répétitifs syncopés et leur logique sérielle.

Retour à la page d'accueil