Che Chuang, artiste invité, New York

Che Chuang est né à Pékin, en 1934. Sa famille s'installe à Taiwan, en 1948. Artiste précoce, il prend part dès 1958 à la Biennale de Paris, puis, en 1959, à la Biennale de Sao Paulo. En 1962, il gagne le premier prix du Salon international de peinture de Hong Kong. À partir de 1963, il enseigne à l'Université de Tunghai (Taiwan). En 1966, grâce à une bourse de la Fondation Rockefeller 3, il séjourne aux États-Unis. En 1967, il tient sa première exposition solo à Ann Arbor (Michigan) et, aussitôt, les musées du Michigan acquièrent ses oeuvres. Il partage alors ses activités d'artiste entre l'Amérique, l'Europe et l'Asie. En 1972, il gagne le grand prix de l'Association des peintres chinois. En 1987, le Musée national de Pékin lui consacre une exposition individuelle. En 1992, Le Musée des beaux-arts de Taipei organise une première rétrospective Chuang Che. Plus d'une quarantaine de musées aux États-Unis comptent des oeuvres de Chuang Che dans leur collection.

Sans titre, 1999, Techniques mixtes 
sur toile 80 x 80 cm

PERSPECTIVES DE CRÉATION

.La création chez Chuang Che tire fréquemment son inspiration des lieux où se trouve l'artiste et des objets qu'il y observe. Ce qui l'intéresse particulièrement c'est le mouvement à l'origine du déplacement des choses. Il donne l'exemple d'une gravure intitulée Rocher et Cyprès remontant à l'époque de la dynastie des Ming (XIIIe siècle) à partir de l'image de laquelle il a produit une soixantaine d'oeuvres abstraites, en 1997. À ce sujet, l'artiste évoque, pour parler des liens et des différences entre les deux créations à quelque six siècles d'écart, sur deux continents très éloignés, la notion de saut d'un centre de gravité à l'autre. Ce saut se manifeste par l'introduction de la couleur, la composition du tableau, la symbolique des formes.

Retour à la page d'accueil