le blogue du webmestrele blogue du webmest
8 novembre 2004

Vous avez dit blogue ?

bande

La phrase suivante, pourtant plutôt banale, aurait été complètement incompréhensible en 1965, l'année du début de mes études à l'École des Beaux-Arts :

J'ai travaillé mon image en haute résolution quitte à la sauvegarder ultérieurement dans des formats adaptés à chacune de ses destinations possibles : imprimante laser ou à sublimation, imprimante électrostatique ou à jet d'encre, presse numérique, presse offset, recorder, vidéo-clip, DVD, projecteur vidéo, page Web ou CD-ROM.

Que dire des concepts qu'elle porte et des bouleversements qu'elle suppose dans un travail d'atelier fondé sur un enseignement issu de la Renaissance où tout est ordre, mesure, respect des frontières des genres : peinture, sculpture, estampe, etc.

Dans un métier, l'estampe numérique, qui exige aussi à sa manière un minimum de planification (du moins technique), j'essaie de travailler en laissant le maximum d'avenues ouvertes quant à la forme que prendra le résultat final. Je ne cherche plus à savoir, au moment où je travaille, si «l'œuvre» sera une grande photographie, une petite estampe, une affiche, ou si elle se retrouvera dans une revue ou sur une page Web.

Elle pourra être tout ça ou rien du tout et demeurer cachée dans la mémoire de mon ordinateur, en puissance, prête à être éventuellement actualisée.

On ne peut pas être plus virtuel que ça.

© Richard Ste-Marie / 8 novembre 2004

le blogue du webmestre :
En 1994, j'ignorais que je deviendrais «webmestre», puisque je n'avais jamais entendu ce mot, ni blogue, d'ailleurs, qui est encore plus récent.

1965
Mon père, mort en 1965, n'aurait pas compris télécommande, zapper, câblovision, station orbitale, fax, Internet, défibrilateur, village global : ces mots n'existaient pas. Pour lui, les résolutions se prenaient au Jour de l'An et sublimation était un terme religieux. Quant au répondeur...

Travail d'atelier
En fait, je n'ai plus d'atelier, mais un poste de travail dans mon bureau. Je dirais même que depuis que je travaille à l'ordinateur des images infographiques (impalpables, presque immatérielles), mon atelier se situe de plus en plus entre mes deux oreilles.

Depuis la Renaissance, l'artiste représente et organise le monde à travers une fenêtre ordonnée. L'art d'aujourd'hui se veut davantage une porte d'entrée sur une réalité transformable à l'infini.

Puissance
En puissance : potentielle, possible, capable, opposée à actuelle. Curieux qu'on ait inventé le terme de réalité virtuelle. Il faut une certaine dose de schizophrénie pour croire que ce qui peut arriver est réel.
Ou alors, l'époque accepte qu'on puisse être ou ne pas être, simultanément.